Aides et crédits d’impôts

Le chauffage est un élément majeur du confort de votre habitat mais c’est aussi le premier poste de dépense en énergie de votre foyer. C’est pourquoi le choix de votre système de chauffage/climatisation comme son installation sont des étapes primordiales.

Quelles aides pour l’installation d’une pompe à chaleur ?

Primes et crédits d’impôt

La mesure la plus récente instaurée en 2020 s’appelle MaPrimeRenov’. Il s’agit d’une prime qui va, petit à petit, remplacer le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique). Elle est disponible dès que les travaux d’installation sont terminés. Actuellement, elle est réservée aux foyers dont les revenus sont modestes à très modestes. Les ménages avec des revenus intermédiaires continuent de bénéficier du CITE. Pour les revenus les plus modestes, le montant de MaPrimeRenov’ peut varier de 4 000 à 10 000 euros en fonction du type de pompe à chaleur. La prime sera étendue aux autres revenus en 2021 (sauf aux plus hauts revenus).

En plus de cette première aide, vous pouvez aussi avoir droit à la Prime Energie également appelée « Coup de pouce économies d’énergie ». Cette prime est accordée pour les dépenses liées aux économies d’énergie, notamment le remplacement d’un ancien système de chauffage par une pompe à chaleur. Elle s’applique en fonction d’un barème aux ménages en situation de précarité énergétique. Quelle est la démarche à suivre pour obtenir la prime énergie ?

  • Vous choisissez une entreprise signataire de l’une des deux chartes « Coup de pouce chauffage » ou « Coup de pouce isolation », ou bien l’un de ses partenaires
  • Ensuite vous acceptez l’offre de cette entreprise en rapport avec vos travaux
  • Vous signez alors le devis du professionnel RGE (reconnu garant environnement)

Enfin, vous envoyez vos factures à l’entreprise signataire

 

Autres aides liées à la rénovation énergétique

Une troisième aide, cumulable avec les deux premières, peut vous être accordée pour installer une pompe à chaleur. Il s’agit de l’éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ). Les conditions pour l’obtenir :

  • Être propriétaire d’un logement de plus de deux ans
  • Le logement doit être votre résidence principale ou celle de votre locataire
  • Les travaux doivent être effectués par un professionnel RGE (reconnu garant environnement)
  • Déposer votre dossier auprès d’une banque qui a signé une convention avec l’Etat

En fonction des travaux à réaliser le montant de ce prêt peut varier de 7 000 à 30 000 euros.

D’autre mesures d’accompagnement existent, par exemple le chèque énergie. Si celui-ci est avant tout destiné à alléger le paiement des factures d’énergie, il peut également être utilisé pour le règlement des dépenses de rénovation énergétique. L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) peut aussi vous accorder une aide, à condition de respecter certains critères : être propriétaire occupant ou bailleur d’un logement de plus de 15 ans, respecter des plafonds de ressources et s’engager à habiter le logement au moins 6 ans (pour les propriétaires occupants), effectuer des travaux pour un montant minimum de 1500 euros hors taxes. Vous pouvez enfin vous renseigner auprès de votre région, département ou commune, ces collectivités sont habilitées à accorder des aides pour la rénovation énergétique.

Par ailleurs, il faut savoir que le taux de TVA est réduit à 5,5% pour certains travaux liés aux économies d’énergie, dont l’installation d’une pompe à chaleur.

Pourquoi choisir CLIMAX pour votre projet de construction
ou de rénovation

0
ans de savoir-faire
0
collaborateurs répartis
sur deux agences
0
sites en maintenance
0
millions de CA en 2020
0
chantiers résidentiels
et tertiaires en 2020
0
chantiers tertiaires
( >100 k€ ) en 2020

FAQ

Vous avez des questions concernant les pompes à chaleur et sur nos prestations ? On vous guide !