Différences entre chauffe-eau thermodynamique et électrique

Les différences et caractéristiques des chauffe-eaux thermodynamiques et électriques

Lorsque vous prenez une douche, vous profitez allègrement de la source d’eau chaude qui vous permet de prendre un moment pour vous et de vous laver dans un confort optimal. En moyenne, les Français dépensent 40 litres d’eau à une température de 40 degrés lors d’une douche. Mais avez-vous pensé à la manière dont l’eau est chauffée ? L’eau chaude sanitaire est disponible au moyen d’un chauffe-eau traditionnel, désormais il existe des systèmes qui permettent de produire de l’énergie de façon beaucoup plus économique.

Comment fonctionne le chauffe-eau électrique ?

Placé dans la salle de bain ou au sein d’un cagibi, le gros ballon tout blanc à sa place dans chaque logement, mais qu’a-t-il en son intérieur ? L’eau est stockée dans ce gros réservoir branché à tous les tuyaux qui répandent l’eau via les canalisations jusqu’aux points d’utilisation (douche, baignoire, lavabo, évier, lave-vaisselle, etc.). L’intérieur du ballon se constitue dans un premier temps d’une résistance qui chauffe l’eau stockée et fonctionne de façon électrique. De plus, un thermostat est placé afin de respecter la température réglée par l’utilisateur. Enfin, une couche de mousse isolante s’ajoute sur le pourtour pour la conservation de l’eau. 

L’eau est réchauffée la nuit en moyenne à 65 degrés lors des heures creuses et est prélevée la journée par les habitants, lorsque la cuve se vide petit à petit de l’eau s’ajoute pour une efficacité en continu. Pour cela, la résistance à besoin de maintenir une température de 125 degrés.

Finalement, le chauffe-eau électrique fonctionne de façon similaire à une bouilloire. Par conséquent, il est facile d’observer que dans le fond de la bouilloire la résistance s’entartre rapidement. À la longue, une résistance n’a pas la capacité de chauffer correctement, c’est ainsi que la consommation d’électricité peut augmenter crucialement, il faut alors changer de chauffe-eau ou changer la résistance. 

L'innovation des chauffe-eaux au fil du temps

La performance de la résistance stéatite

Pour remédier à cela, les ingénieurs ont inventé une résistance stéatite, elle est enveloppée d’une gaine que l’on appelle le fourreau. Sans contact avec l’eau celle-ci ne subit pas de dégradations importantes et en cas d’intervention, il suffit de changer de résistance sans vidanger le chauffe-eau. De plus, la répartition de la chaleur est beaucoup plus intéressante et la température nécessaire de la résistance baisse donc à 85 degrés. C’est assez intéressant lorsque l’on sait que plus la chauffe est importante, plus le tartre se forme. 

La corrosion

La composition de l’eau qui varie d’un endroit à l’autre va engendrer une corrosion dans le ballon d’eau chaude. Plus la quantité de nitrate, de chlorure et de sulfate est élevée, plus les métaux seront endommagés. À l’inverse, le magnésium et le calcium le renforcent. Pour éviter la rouille ou la casse, une couche d’émail, matière résistante à la température, recouvre l’intérieur du cumulus. Mais l’émail ne suffit pas, plusieurs solutions existent pour y remédier :

  1. une anode en magnésium qui se dissout dans la cuve, pour disparaître,
  2. une anode en titane, inusable, mais nécessite une eau riche en magnésium et en calcium pour être optimale,
  3. une anode hybride, en titane et couverte de magnésium, efficace contre la corrosion quel que soit le type d’eau et pour une durée infinie.

La capacité du chauffe-eau

La capacité d’un chauffe-eau dépend de la taille du logement ou du nombre d’habitants, pour connaître l’efficacité d’un appareil, on calcule le volume d’eau chaude disponible. Si le chauffe-eau se règle à hauteur de 65 degrés et qu’il détient une contenance de 200 litres, sa capacité est définie ainsi ; il peut fournir 400 litres d’eau à 40 degrés, c’est ce qu’on appelle un V40. Ceci est valable pour tout type de chauffe-eau.

Entre l’eau de la douche, l’eau du robinet, la vaisselle, un adulte consomme en moyenne 80 litres d’eau chaude par jour. Un total assez élevé qui a un coût. Faire une économie sur l’eau chaude sanitaire n’est jamais de refus, pour une famille de plus de trois personnes, l’acquisition d’un chauffe-eau thermodynamique promet une rentabilité certaine sur le long terme.

LES AVANTAGES !

L'ENTRETIEN DU CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE

1/ Veiller régulièrement à ce que rien ne s’accumule devant l’unité extérieure (feuilles, branchages).

2/ Une vidange et un détartrage du chauffe-eau thermodynamique est préconisée tous les deux ans.
Depuis 2017, un entretien annuel de la PAC est obligatoire si sa charge en fluide frigorigène est supérieure à 2 kg (ou 12 kW). Notre filiale Climax SAV peut vous proposer un contrat d’entretien annuel.

L'INSTALLATION

Comment fonctionne le chauffe-eau thermodynamique ?

En matière d’économie d’énergie, les chauffe-eaux ont considérablement progressé notamment avec l’arrivée du chauffe-eau thermodynamique. Les économies d’énergie pouvant être réalisées passent avant tout par une meilleure optimisation de la consommation d’énergie, en plus des innovations citées ci-dessus et permettent la durabilité d’un produit qualitatif.

L’utilisation des énergies renouvelables

Le chauffe-eau thermodynamique est composé d’un cumulus, tout comme le chauffe-eau électrique, or, son fonctionnement diffère puisqu’au lieu de chauffer l’eau à l’aide d’une résistance, il est paré d’une pompe à chaleur. Par contre, le raccordement hydraulique est absolument identique au chauffe-eau classique. Comme son nom l’indique, cette dernière pompe la chaleur dans l’air par ventilation, et au moyen d’un fluide frigorigène l’appareil capte les calories présentes au-delà de moins 5 degrés (-5 C°). Au contact de l’air ambiant, le fluide se réchauffe et se transforme en gaz chaud et sous pression. Il est alors compressé et sa température atteint les 90 degrés, ce qui permet de réchauffer l’eau. Lorsque le gaz est froid il redevient liquide et est prêt pour un nouveau cycle.

 

L’intelligence artificielle permet de maîtriser diverses fonctionnalités du chauffe-eau thermodynamique, par exemple, les données d’utilisations sont enregistrées tout au long de la semaine afin de réguler la production d’eau chaude, cette adaptation permet d’avoir une quantité nécessaire en fonction de la quantité d’utilisation d’eau chaude. Ou encore, vous pouvez programmer l’arrêt de la mise en route ainsi que sa reprise lorsque vous partez en vacances par exemple. Avec ces innovations, jusqu’à 20 % d’économie sont réalisables, et en plus, cette interface est très utile pour cibler un problème en cas de dysfonctionnement.

Tout savoir sur la consommation d’un chauffe-eau thermodynamique

Le coût du chauffe-eau

Le chauffe-eau thermodynamique permet de réaliser en moyenne 70 % d’économie, en revanche, il est vrai que celui-ci coûte plus cher à l’achat que le chauffe-eau électrique. Le critère qui pèse dans la balance est le suivant ; l’économie réalisée amortie le coût de l’installation généralement au bout de la quatrième année et au-delà, il devient de plus en plus rentable. Sachant que la durée de vie d’un chauffe-eau thermodynamique dernière génération est de 15 à 20 ans.

En somme, le fonctionnement du chauffe-eau diffère selon la façon dont il crée de l’énergie et les deux modèles détiennent des avantages variés. Les appareils que l’on retrouve sur le marché tendent vers une démarche écologique au travers d’une énergie verte mise en avant, mais prennent aussi en compte les récentes innovations technologiques. En outre, la réalisation de travaux de rénovation énergétique octroie l’obtention d’aides financières de l’État, lorsque l’installation est faite par un artisan certifié RGE. Faites la demande d’un devis gratuit auprès des professionnels du génie climatique.