Les arnaques aux installations énergétiques exacerbent les consommateurs

UFC Que choisir, l’association de défense des consommateurs, cherche des témoins sur le bassin de Thau afin de mettre en lumière les types d’arnaques qui peuvent être utilisées contre les citoyens. En effet, un commercial a réussi à vendre du matériel d’installation à plusieurs dizaines de personnes.

Dans l’Hérault, le nombre de victimes est sans doute plus important que le nombre de dossiers pour l’instant établis. C’est pourquoi l’UFC Que choisir de Sète et du Bassin de Thau lance aujourd’hui un appel à témoignage, afin de minimiser l’impact des arnaques engagées par des personnes malveillantes.

Des installations réalisées sur des contrats trompeurs

L’association de consommateur indique clairement que : « Depuis plusieurs mois, une arnaque semble vouloir fleurir autour du Bassin de Thau. Elle repose sur l’installation soit de pompe à chaleur, de climatisation ou de chauffe-eau thermodynamique ».

Nous avons également des renseignements concernant les techniques employées par les arnaqueurs : « L’approche du commercial est toujours la même. Il indique sans rien préciser par écrit que le coût du projet serait couvert par les primées versées pour les économies d’énergie. Il établit immédiatement un devis sur lequel figure uniquement le montant de l’opération. Parallèlement, il leur fait signer un prêt, du montant de celui-ci, en expliquant qu’il s’agit d’un prêt relais qui sera mis en place à la fin des travaux dans l’attente de percevoir les primes. »

Un appel sans suite de la part des arnaqueurs !

Après les annonces monnayées, vous n’avez plus de nouvelles de la part des installateurs qui ne tient pas compte des primes promises. UFC Que Choisir cite : « Les travaux effectués, immédiatement, une facture est éditée et acquittée par le bénéficiaire, qui dans le mois qui suit, constate que son compte est débité des échéances du prêt. La personne intervient alors auprès du vendeur et de l’installateur pour connaître la situation des primes promises, et là, il n’a aucune réponse. »

Le dispositif vendu peut avoir une image alléchante, mais est trompeur, les clients qui souscrivent au contrat de prêt se trouvent obligés de rembourser des sommes importantes sans aucune aide à l’horizon. Pour bénéficier des aides à la rénovation énergétique, l’artisan qui effectue votre installation doit être garant de plusieurs labels notamment le certificat RGE (reconnu garant de l’environnement). L’absence de certificat peut déjà être un signe qui vous aide à reconnaître la fiabilité d’un artisan. 

Les plaintes pour arnaques abondent sur le territoire

Une dizaine de plaintes ont déjà été déposées et les dossiers sont en cours de constitution pour des faits identiques. Pour le moment, les victimes se trouvent sur les communes de Mèze, Poussan, Loupian, mais d’autres communes du Bassin de Thau pourraient également être concernées. Le commercial est le même à chaque fois, la description des plaintes est identique tout comme le processus engagé par ce dernier. Ensuite, les entreprises héraultaises qui réalisent les travaux sont variées. Finalement, il est très important de lire les clauses d’un contrat avant de le signer. Attention, des mentions obligatoires ou informations importantes peuvent ne pas être inscrites, ici encore il faut garder le doute quant à la fiabilité du contrat.

Que faire si je suis concerné par une arnaque commerciale ?

Lorsque vous êtes un consommateur victime d’une arnaque commerciale, il est important d’agir, pour vous et pour vos concitoyens. En faisant appel à l’association UFC Que choisir Sète et Bassin de Thau vous permettez à la communauté de « mettre en place une défense commune », indiquent les responsables. 

Prenez rendez-vous avec l’association de consommateurs

Vous pouvez donc prendre rendez-vous avec Michel Boivin au 04 30 41 53 30 et vous rendre auprès de l’association à Sète au numéro 53, boulevard Chevalier de Clerville au Château vert, munis de l’ensemble des pièces de votre dossier. Contact par courriel : contact@sete.ufcquechoisir.fr

« C’est une arnaque qui peut aussi fonctionner ailleurs », indique Michel Boivin, qui s’occupe de l’affaire. Rassembler le plus grand nombre de dossiers possibles, permettra en tout cas de défendre au mieux les victimes. L’appel est lancé. Dans le doute, vous pouvez aussi nous contacter !