Solution pour chauffer une résidence sénior

Quel système de chauffage, climatisation et ECS, dans un EHPAD ?

Le confort thermique et sanitaire des résidents des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) est une des préoccupations majeures pour les directions. L’impact direct sur la santé des résidents est lié à la qualité des bâtiments. Pour un bien-être global et une satisfaction garantie, il est important de veiller sur le taux d’humidité d’air de chaque salle, la température, l’isolation et le confort sanitaire.

En raison de la nature de l’établissement et de l’obligation de climatiser certaines parties communes, les systèmes de climatiseur et chauffage doivent assurer une performance énergétique avantageuse. Choisir un équipement de qualité exceptionnelle, c’est repenser ses modes de consommation. Les appareils énergétiques écologiques aujourd’hui permettent de réaliser de belles économies.

Installer des équipements écologiques dans un EHPAD pour les étés caniculaires et les hivers vigoureux

Les personnes âgées dépendantes sont fragiles et nécessitent des soins attentifs. Dans un EHPAD, le personnel garantit aux résidents un confort autant climatique que relationnel, de loisir, médicale, etc. Un système de climatisation de qualité permettra à chacun de garder la forme, les équipements sont dotés de technologies révolutionnaires comme c’est le cas du climatiseur régulateur du taux d’humidité dans l’air. L’hygrométrie est normalement régulée par les VPH (ventilation positive hygroréglable), la climatisation sert à l’absorption de l’humidité (la climatisation dotée de déshumidificateur) ou régule ses fonctions lorsque l’air paraît trop sec.

Récemment, des fiches consignes rédigées par l’organisation des EHPAD stipulent que la présence de climatisation collective est indispensable afin de permettre aux résidents de survivre lors de vagues de chaleur caniculaires. Pour se faire, plusieurs possibilités sont envisageables pour l’installation de climatisation dite « confort ».

Les dispositifs de pompe à chaleur

Les différents types de pompe à chaleur (aérothermique, géothermique, hydraulique) permettent différentes applications. Mais dans tous les cas, ces appareils dernier cri profitent de la présence naturelle de l’énergie extérieure afin de créer de la chaleur ou du froid.

La pompe à chaleur air/air permet de créer des variations de température à l’aide de l’air et d’un fluide frigorifique. Été comme hiver, elle offre un confort thermique unique et permet de réaliser des économies.

La pompe à chaleur air/eau est très efficace en tant que climatiseur, mais aussi pour réchauffer le réseau ECS. À l’aide de l’air, énergie naturellement présente dans l’environnement, et d’un fluide frigorifique également, la PAC retransmet ensuite la chaleur dans le circuit sanitaire et chauffage.

 

La pompe à chaleur sol/air, nécessite une installation plus conséquente, des sondes enfoncées dans le sol à une centaine de mètres permettent de capter les calories et les retransmettre en chaleur pour les logements.

La pompe à chaleur eau/eau quant à elle puise la chaleur dans les nappes phréatiques souterraine, elle nécessite un environnement propice.

La position des points de soufflage doit être prise en compte lors de l’installation des équipements. Il faut veiller à ne pas placer les bouches de soufflage au-dessus des lits, ni en direction des canapés ou coins de repos. L’air doit être libéré de façon douce et l’écart de température ne doit jamais dépasser les 8 degrés, au risque de voir des résidents tomber malade.