Quelles aides financières pour une PAC Air/Eau ?

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur air/eau ? Découvrez les aides de l'Etat !

Les travaux de rénovation énergétique peuvent se faire de différentes manières. Pour obtenir une aide financière de la part de l’État il est nécessaire de remplir certaines conditions, et nous allons voir tout cela en détail, mais avant, il est important de connaître le mécanisme qui composera votre foyer. Ce dispositif bien pensé résulte d’un processus novateur.

Découvrez comment Climax vous accompagne dans vos démarches.

Préparons votre dossier ensemble

  • Votre habitation
  • Votre projet
  • Votre situation
  • Vos coordonnées

Type d’habitation

Votre logement est

Date de construction de l’habitation

Année de construction

Surface habitable

Superficie de votre habitation

Système de chauffage actuel

Quelle est votre énergie de chauffage actuelle ?

Nouvelle solution envisagée

Quelle solution souhaitez vous pour votre projet

Situation fiscal

Quels sont les revenus fiscaux de votre foyer ?

Nombre de personne composant le ménage

Bénéficiaire ECO PTZ

Coordonnées

Nom / prénom

Votre code postal

Votre téléphone

Votre adresse email

Quelles sont les aides financières pour l’installation d’une PAC ?

En faveur de la transition écologique, lorsque vous effectuez des travaux de rénovation énergétique l’État vous accompagne et guide vos démarches vers ce projet. Afin de recevoir plus de confort et de valoriser votre logement grâce à un équipement neuf et écologique. Le gouvernement s’engage à financer à travers des aides le renouvellement des équipements de chauffage pour remplacer les anciennes chaudières à fioul ou à gaz, obsolètes et coûteuses.

L’État prend en charge vos travaux jusqu’à 90%, vous pouvez bénéficier de plus d’environ 10 000 euros d’aides sans conditions de revenu – ou presque. Plusieurs types d’aides existent, et sont souvent cumulables, notamment lorsque le revenu fiscal des habitants est modeste.

Pour bénéficier des aides, l’artisan qui installe le dispositif doit être certifié RGE afin de garantir de l’efficacité des matériaux dans un premier temps, et vous devez être propriétaire, cela peut être votre résidence principale ou secondaire, ou locataire du logement, et il doit avoir été construit depuis plus de deux ans minimum. Enfin il est indispensable que les travaux réduisent significativement la consommation d’énergie du logement.

Les différentes aides

Les aides de l’ANAH ou des collectivités locales

Le programme agilité de l’Agence Nationale de l’Habitat, permet la prise en charge d’une partie significative de votre devis. C’est elle qui propose les aides en fonction des priorités locales et sous réserve de remplir certaines conditions.

Le taux de TVA réduit de 5.5%

La pose des équipements de rénovation énergétique vous donne droit à un taux réduit de TVA à 5,5%.


Maprimerenov’, anciennement crédit d’impôt pour la transition énergétique

Attention, le crédit d’impôt sur la transition énergétique est en voie de disparition en 2021, il a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2020 pour les ménages non éligibles à la prime jusqu’à sa suppression définitive dès janvier 2021. Si vous avez réalisé des travaux de rénovation énergétique en 2020, vous pouvez donc les déclarer sur vos déclarations de revenus 2021 puisque pour en bénéficier il faut l’inclure dans la déclaration d’imposition puisqu’il n’est pas déduit du devis.

Pour remplacer ce dispositif, l’État a mis en place une nouvelle prime nommée MaPrimeRenov’.

L’éco-prêt à taux zéro

Ce dispositif mis en place par les services publics propose de réaliser un gain en recevant l’accord d’un prêt à taux zéro. Lorsque le devis est effectué il suffit d’apporter les éléments justifiants que les travaux ont été effectivement réalisés au service de banque qui vous aidera à réaliser vos projets, afin que soit déduit un taux à zéro pour-cent. Cela est valable pour les travaux de rénovation allant de 7 000 à 30 000 euros. La durée maximale de remboursement de l’éco-Prêt à Taux Zéro est de 15 ans.

La prime énergie

Avec le prime coup de pouce, lors de travaux de rénovation énergétique, vous avez droit à un montant minimal de 600 euros. Si toutefois vous rentrez dans certaines conditions de ressources, elle atteindra 1200 euros minimum. Pour l’installation d’une pompe à chaleur précisément, le montant classique minimum est de 2500 euros et peut aller jusqu’à 4000 euros. Le montant de cette prime économie d’énergie et écologique n’a pas à être avancée, elle est directement déduite du devis. Les conditions du montant dépendent de la nature des travaux réalisés, des caractéristiques du logement et de l’économie d’énergie générée par les opérations. Bien entendu, les propositions des fournisseurs d’énergie diffèrent également.

Afin de bénéficier de cette prime, il est nécessaire d’envoyer les factures et l’attestation sur l’honneur du professionnel certifié RGE, au fournisseur d’énergie choisi dans un délai de 3 à 6 mois. Pour les foyers aux revenus modestes ou très modestes, il faut joindre au dossier un justificatif fiscal.

Conclusion

Si vous souhaitez effectuer des rénovations énergétiques, vous faites le bon choix. Vous serez grandement soutenus et pourrez rapidement rassembler tous les moyens nécessaires pour mettre en place de nouveaux projets. Pour débuter, vous avez la possibilité de faire vos devis en ligne gratuitement et facilement !

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air/eau ?

La pompe à chaleur est un bon compromis en ce qui concerne l’installation d’un nouvel outil énergétique dans son logement. Comme son nom l’indique elle produit de la chaleur est tout ceci en utilisant l’énergie gratuite de l’environnement. Ainsi elle tourne à l’énergie verte, pour faire son travail la pompe à chaleur fonctionne grâce à l’air, au sol et à la nappe phréatique, qui se trouvent tout autour d’une maison. Pour installer une pompe à chaleur dans un appartement il faudra qu’elle réunisse quelques conditions. En outre il faudra en informer les voisins et la co-propriété, car la pompe à chaleur se compose d’une unité extérieure qui va être visible sur la façade de votre immeuble et qui va faire du bruit. De plus, devra être déposée une déclaration préalable pour les travaux à la mairie afin que celle-ci vérifie que votre future installation respecte les règles d’urbanisme. En d’autres mots, d’un point de vue faisabilité tous les logements peuvent bénéficier du mode de chauffage écologique, il sera parfaitement adapté en fonction des dimensions. Le fonctionnement d’une pompe à chaleur est constitué de trois cycles qui permettent à eux tous de diffuser la température choisie. La captation de l’air, l’augmentation de la température et l’utilisation de la chaleur dans le logement. La pompe à chaleur air/eau utilise donc l’air en hiver, capte sa chaleur en augmentant sa température afin de la rendre utilisable dans le système de chauffage. Mais comment réussit-elle à augmenter la température de l’air en hiver alors que les températures sont très basses ? Pour capter l’air, une tuyauterie est installée avec du liquide antigel qui est toujours plus froid que la température ambiante. Ceci étant fait, on constate que l’air qui est capté est chaud ! Cela fonctionne également lorsque les températures se situent en-dessous de zéro. Ce qui va donc déterminer l’efficacité de la pompe à chaleur est la différence de température entre l’air et le liquide antigel. Par exemple, s’il fait 2 degrés, le liquide antigel va descendre à une température de -4 degrés pour capter les 2 degrés qui sont, malgré le petit chiffre, plus chaud que le liquide qui remplit alors la tuyauterie. Ensuite l’air chaud se rend dans le second cycle où un fluide frigorigène circule, un fluide qui s’évapore même à basse température. C’est-à-dire qu’il capte la chaleur, rentre en ébullition et s’évapore. Un compresseur vient augmenter la pression de la vapeur, ce qui élève la température des gaz, puis le fluide frigorigène transfère sa chaleur au système de chauffage. L’utilisation du mécanisme s’effectue à la fois dans l’air et pour l’échauffement de l’eau. Alors que le fluide frigorigène sous haute pression a transmis toute sa chaleur, il se refroidit et redevient liquide. Encore trop chaud pour capter la chaleur de l’environnement, un détenteur vient abaisser sa pression et la température chute alors drastiquement. Le fluide peut ainsi réabsorber de la chaleur.

Quel est le coût d’une PAC ?

En utilisant une pompe à chaleur Climax vous vous chauffez en respectant votre environnement, le mécanisme permet de diviser par quatre les dépenses en matière d’énergie chauffage. Alors qu’avec les logements chauffés au fioul, la France est responsable de 5% des émissions de gaz carbonique, vous permettez d’abaisser votre empreinte carbone et contribuez à ce que la balance commerciale française soit moins dégradée. Ainsi l’état gratifie cet enthousiasme et vous encourage à installer un dispositif mélioratif de l’environnement. Le prix d’une pompe à chaleur en elle-même varie selon sa taille, la place qu’il y a autour de votre logement et l’environnement dans lequel vous résidez. L’investissement est deux fois supérieur à celui de l’installation d’un chauffage au fioul. Mais à l’inverse, les économies d’énergie effectuées il faudra attendre treize ans pour que soit rentabilisé l’investissement. Il existe différents types de pompes à chaleur air/eau, la pompe à chaleur haute et basse température et la pompe à chaleur hybride. Il existe également la pompe à chaleur air/air, mais elle est moins performante car elle ne réchauffe pas l’eau de votre douche ou de votre robinet. La pompe à chaleur air/air est plutôt un dispositif de climatisation qui permet de produire de l’air chaud ou de l’air froid.